Non classé

Stages – Cours – Ateliers

ce qui donne du SENS



Dans les années 1940,  Fritz Heider et Marianne Simmel ont réalisé un simple film d’animation. Les psychologues l’ont utilisé dans une expérience : Ils ont demandé aux gens de regarder le film et de décrire ce qu’ils ont vu.  Dans ces formes simples, les spectateurs ont souvent vu des personnages avec des émotions, des motivations et un but. Et vous ?

smart

MARIONNETTEs

Écriture - Mise en voix - Mise en corps - Slam

à partir de 12 ans

Atelier cycle court > Découverte et initiation.

Stage cycle long > Réalisation et restitution des slams personnels devant public et/ou réalisation d’une vidéo slam collective.

Objectif :

Écrire pour dire, s’écouter, se rencontrer. Écrire pour grandir et exister. Restituer un droit d’expression; faciliter l’expression créative, engagée, critique, personnelle et collective
Développer l’écoute, le style littéraire, la créativité, l’imagination et la présence scénique de chaque participant.
Art de la parole dont l’objectif est de donner vie à la voix.
Créer un espace de libération de la parole qui passe par un apprentissage de l’écoute et du respect de l’autre. Ouverture d’esprit, partage, liberté d’expression et dépassement des barrières sociales.

Comment ?

En montrant que l’écriture n’est pas une contrainte, qu’elle peut être un terrain de jeu et de création. Exercices ludiques à objectifs multiples, travail collaboratif d’écriture et mise en voix et en corps d’un slam commun et/ou personnel.

POÉSIE

Écriture - Mise en voix - Mise en corps - Slam

à partir de 14 ans

Atelier cycle court > Découverte et initiation.

Stage cycle long > Réalisation et restitution des slams personnels devant public et/ou réalisation d’une vidéo slam collective.

Objectif :

Écrire pour dire, s’écouter, se rencontrer. Écrire pour grandir et exister. Restituer un droit d’expression; faciliter l’expression créative, engagée, critique, personnelle et collective
Développer l’écoute, le style littéraire, la créativité, l’imagination et la présence scénique de chaque participant.
Art de la parole dont l’objectif est de donner vie à la voix.
Créer un espace de libération de la parole qui passe par un apprentissage de l’écoute et du respect de l’autre. Ouverture d’esprit, partage, liberté d’expression et dépassement des barrières sociales.

Comment ?

En montrant que l’écriture n’est pas une contrainte, qu’elle peut être un terrain de jeu et de création. Exercices ludiques à objectifs multiples, travail collaboratif d’écriture et mise en voix et en corps d’un slam commun et/ou personnel.

POÉSIE

Poèmes visuels

à partir de 7 ans. Atelier 2 H > Réalisation d’un poème visuel à partir de dessins, découpage et collage.

à partir de 12 ans. Atelier 3 H > Réalisation d’un receuil de poèmes visuels. Découpage, collage. Blackout poetry.

Objectif :

Découvrir la poésie autrement

Comment ?

En transformant des pages de texte en créations artistiques visuelles. Dessiner, découper, remanier, créer de nouvelles phrases à partir de celles d’un·e autre auteur·e.

 

Inès 11 ans et Inès 14 ans
Roxanne 10 ans et Lenny 12 ans
Raphaèl 14 ans

CINéma d'animation

Se raconter en images

à partir de 10 ans

Atelier cycle court > Découverte et initiation.

Stage cycle long > Réalisation d’un film d’animation

Objectif :

Se raconter en image. Découvrir le cinéma d’animation et réaliser un court métrage en passant par toutes les étapes de la réalisation.

Comment ?

En réalisant un  film d’animation de A à Z. A partir d’une thématique commune, et en petit groupe, les stagiaires travailleront sur le scénario, le storyboard, la création des décors et des personnages en papier. Le tournage, la prise de vue. Le montage. La sonorisation, bruitages et titrages.

 

Capture d’écran 2022-10-10 à 17.22.36

ANIMATION

Flip book -



Folioscope

à partir de 7 ans.  Atelier 2 H 

Objectif :

Assimiler le principe de l’animation image par image avec la réalisation d’un folioscope

Un folioscope, ou feuilletoscope, (en anglais flip book) est un petit livret de dessins ou de photographies qui représentent un sujet en mouvement, dont les gestes sont décomposés chronologiquement, et qui, feuilleté rapidement, procure à l’oeil, l’illusion que le sujet représenté est en mouvement

Moyens : 

Les enfants réalisent un folioscope proposant une histoire courte : une balle qui rebondit, une fleur qui pousse, une pomme croquée, des yeux qui grossissent… À la clôture de la séance, chacun peut ainsi repartir avec sa création.

VIDéO

Création de sens par l'image et le son

à partir de 10 ans

Stage 5 jours > Réalisation d’une vidéo

Objectif :

S’initier à la réalisation vidéo. Comprendre l’écriture de sens par l’association d’image et de sons

Moyens :

Réalisation d’une vidéo.

Scénario, storyboard, prise de vue, cadre, lumière, mouvement de caméra, montage vidéo, montage musique, export, partage.

 

Effets spéciaux

After effect

Cours particuliers sur demande

Objectif :

S’initier à la réalisation vidéo. Comprendre l’écriture de sens par l’association d’image et de sons

Moyens :

Réalisation d’une vidéo.

Scénario, storyboard, prise de vue, cadre, lumière, mouvement de caméra, montage vidéo, montage musique, export, partage.

 

Non classé

Sculpture sur bois en taille directe

En quête, j’explore la notion d’identités plurielles par l’hybridation et la mutation du corps. La sculpture comme pour convoquer un autre moyen de me connecter à ce qui me dépasse. Par la forme, le rythme, le touché.

La taille directe consiste à sculpter sans maquette préétablie. Il s’agit d’enlever des strates du bois à l’aide d’un outil qu’on appelle une gouge. Rythmé, structurel et intemporel, ce geste manuel demande temps, rigueur et concentration. Il n’y a pas de retour en arrière possible. De ce geste ancestral pourrait-il jaillir une mémoire profonde, universelle ?
Je taille sec. Brut. Sans artifices. Je taille comme je perçoit le monde. En quête de mémoires. Celle du bois et la mienne, la notre.

 
Au sujet de la présence.
Je dois me rendre à l‘évidence. Je ne peux pas connaitre ce que je cherche. La grande illusion dans laquelle je me trouve en ce moment et de croire que je cherche quelque chose qui a déjà une forme.
Si je questionne la présence, c’est bien parce qu’elle n’est pas palpable et qu’elle n’a pas de forme prédéfinie, alors qu’elle se trouve dans tout être vivant.
Il me donc la capter. La sentir. Ouvrir les réceptacles pour la comprendre. Prendre avec.
La vivre et non vouloir obstinément la voir !
Il me faut passer par une relation de corps. Etablir un lien. Être là en présence avec le bois.
Saisir le mouvement. La dynamique. La mouvance.
Saisir le fluctuant, le changeant.
Car c’est bien de cela dont il est question dans cet état de présence.
C’est la faculté même d’être le mouvement, être le changement.
Accepter le mystère, accepter d’ignorer ce qu’il était, ce qu’il est, ce qu’il sera.

Non classé

performance

mouvement

Quelques images de mon travail d’interprète-marionnettiste et performer pour différentes compagnies mêlant art du geste, marionnettes et nouvelles technologies.

CORPS en mouvement

Extrait d’interview pour Fisheye magazine Juillet/Août 2017
Dossier Sensibilité / Art Vidéo par Maxime Delcourt.

L’identité féminine est-elle beaucoup questionnée au sein de l’art vidéo ?
 » Il faudrait avant tout clarifier ce qu’on entend par identité féminine. Pour moi cela ne veut rien dire. Je pense que beaucoup d’artistes questionnent la notion d’identité en général. La vidéo permet de prendre possession de notre image, de la déconstruire et de la transformer. Les frontières s’ouvrent et laissent place à de nouvelles perceptions. A mon sens, il est important de reprendre possession de son image et de l’élargir vers des identités multiples et plurielles. »

Le corps est-il une matière facilement exploitable ?  Quel est votre processus de travail ?
« Chaque être ayant sa propre façon de bouger, le mouvement devient magnifié par la caméra ou l’appareil photo. Dans un premier temps, je travaille les images comme de la matière. Je les élabore en me nourrissant de ce que je vis. Ensuite, je passe énormément de temps sur le banc de montage. Enfin, avant de finaliser, je projette mes images sur des volumes, des textures, sur des objets en mouvements afin de les percevoir autrement. Le support de diffusion fait partie intégrante des créations audiovisuelles que je réalise.  C’est l’association de la matière visuelle et sonore qui crée le sens, c’est lui qui vient se poser naturellement sur les images. »

Non classé

Contact

Envie de me contacter ?

Remplis ce formulaire et je me ferais un plaisir de te répondre.

    Non classé

    Poésie

    Récit – Poésie – Slam – Ecriture
    Non classé

    Création Vidéo et Installation Numérique

    2011/2018

    1minute69 d’aventure collective

    Fondée à Lille en 2011 par Emilie Villemagne et Aurèle Dumaret, l’association 1minute69 s’est donnée pour objectif la création, la diffusion et la promotion de projets artistiques pluridisciplinaires. Ci-dessous tu trouveras des captations de performances live, d’installations interactives, de projections architecturales et de scénographies numériques pour le spectacle vivant. Autant de territoires qui nous ont permis d’interroger les notions de norme et de standard et d’expérimenter le corps hybride. Au travers de nombreuses réalisations avec des artistes œuvrant dans le champ des arts plastiques, de la création musicale, de la danse, du théâtre ou de la marionnette, le travail d’1minute69 a toujours été dynamisé par la volonté d’échange entre les artistes. L’association a également attaché une grande importance à la transmission des savoirs et des savoir-faire, et a développé une activité pédagogique importante par la mise en œuvre d’ateliers de création artistique, toujours transdisciplinaires et adaptés à des publics variés.